Babillard

 

Formation accommodement au travail

 

Service d'information juridique

Retrouvez-nous sur

Membre fondateur de la

Participez à notre Blogue

Je suis séropositif

Si j'étais séropositif

Nos Ressources

S'informer sur le VIH/sida

Stop sérophobie.org

Prêt pourl'action

 

Autres Ressources

Seronet, l'espace solidaire entre séropositifs

 

 

 

 

 

Actualité

5 mars 2015 - Lancement du projet MOBILISE! et dévoilement de son identité visuelle au Cabaret Mado

Mardi 3 mars dernier, il y avait foule au Cabaret Mado pour le lancement de MOBILISE!, le nouveau projet de prévention développé par et pour les hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes en région de Montréal. Lors de cette soirée festive réunissant quinze organismes et institutions œuvrant dans la prévention du VIH/sida, l'identité visuelle du projet a été dévoilée, ainsi que son slogan : « Agir ensemble pour mieux jouir ». Pour rappel, le projet formera des pairs chercheurs gais, bisexuels et transsexuels pour identifier l'état des connaissances et des pratiques de prévention du VIH/sida dans les divers groupes de la communauté des hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes. Au début de ce projet de 3 ans, les participants identifieront ensemble comment combiner différentes stratégies de prévention (prophylaxie préexposition (PrEP), prophylaxie post-exposition (PPE), charge virale indétectable, etc.). Puis, dans un second temps, MOBILISE! regroupera des membres de ces communautés et des institutions de santé pour améliorer l’accès à ces stratégies de santé.

Découvrez la page du projet, son communiqué de presse et l'album photo de l'événement!


3 mars 2015 – Les mesures d’austérité frappent plus durement les femmes que les hommes, et celles de relance les avantagent moins

Pour celles et ceux qui en doutaient encore, l’Institut de recherche et d’informations socio-économiques (IRIS) annonce clairement dans un nouveau rapport que les différentes mesures d’austérité de nos gouvernements ont un impact plus grand sur les femmes et que, de plus, elles ne sont pas les premières à bénéficier ensuite des mesures dites « de relance ». L’IRIS précise : « Contrairement à ce que défend le gouvernement du Québec, celui-ci mène actuellement des politiques d’austérité. Ces politiques ont croisé un certain nombre de mesures de relance que le Québec a tenté d’établir depuis la crise de 2008, mais il n’en demeure pas moins que les compressions ont été plus importantes que les investissements. Cette étude montre que si les mesures de relance ont d’abord favorisé les hommes, les mesures d’austérité, quant à elles, ont surtout affecté les femmes. Ces dernières se trouvent donc doublement perdantes vis-à-vis des mesures instaurées par le gouvernement québécois depuis la crise. Si elle diffère en termes de degré, cette situation correspond à celle qu’on a pu observer en Europe lors de la mise en place de mesures d’austérité. » Une position à lire et à défendre…


3 mars 2015 – L’OMS propose l’utilisation systématique de seringues «intelligentes»

Afin de faire reculer dans ses derniers retranchements le risque de transmission du VIH et des hépatites par le partage de matériel d’injection chez les personnes utilisatrices de drogues, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) propose l’utilisation universelle de seringues à usage unique. Plusieurs études ont effectivement fait la preuve d’un impact positif sur la baisse des infections lorsque les personnes ont accès à ce type de matériel. Le mécanisme spécial de certaines de ces seringues (une aiguille rétractable après utilisation) pourrait également avoir un impact positif dans la réduction de la transmission professionnelle. Une piste extrêmement intéressante à suivre de près!


3 mars 2015 – Nous savons maintenant tout sur la provenance du VIH : dur coup pour les négationnistes et complotistes!

Déjà, lors de la parution du livre « The Origins of AIDS » du scientifique québécois Jacques Pepin en 2011 (une lecture essentielle!), le mystère entourant la provenance et les premières routes de propagations du VIH était presque déjà entièrement levé. Aujourd’hui, grâce aux travaux de Martine Peeters, virologue à l'Institut français pour la recherche et le développement et à l'Université de Montpellier, on peut affirmer connaitre désormais l’origine des quatre différentes souches du virus. L’origine simiesque de l’épidémie est maintenant une certitude et l’on même peut cerner les facteurs ayant favorisé la « traversée de la barrière vers l’humain ». Des travaux fascinants en terme de recherche fondamentale, mais qui pourront également connaître des applications pratiques dans la compréhension des spécificités des différentes souches; en effet, plus on comprend la genèse du VIH, plus on peut développer de nouveaux outils pour le combattre.


2 mars 2015 – Austérité et santé publique : le doute et les craintes s’installent

Malgré les nombreuses promesses du gouvernement Couillard voulant que jamais, au grand jamais, les mesures d’austérité imposées à la population québécoise n’auraient un quelconque effet négatif sur celle-ci, il faut aujourd’hui admettre que c’est l’ensemble de notre projet social qui est mis en danger dans l’exercice comptable des libéraux. Nouvelle cible dans le dossier, le travail des directions de santé publique. En effet, les abonné-e-s du Devoir apprenaient ce matin que « Québec privera les directions régionales de santé publique de 23,7 millions pour l’année à venir, soit 33 % d’un budget totalisant 72 millions »; il ne s’agit pas d’un simple exercice comptable que de couper le tiers des budgets de cette importante structure du domaine de la santé et des services sociaux. Cette décision impactera nécessairement les programmes de prévention dans les différentes régions québécoises; il nous reste à attendre pour voir si le couperet écorchera – encore une fois – nos efforts dans la lutte contre le VIH et le sida également. L’optimisme n'est pas au rendez-vous: précisons que jusqu’à maintenant, l’austérité libérale à touchée négativement de manière significative les CPE, les infirmières, les enseignant-e-s, les parents, les enfants, les ainés, les personnes handicapées, les personnes utilisatrices de drogue, les Centres pour Femmes, une portion importante du mouvement communautaire, les structures de revitalisation régionales et combien d’autres.


25 février 2015 - Deux autres résultats positifs pour la PPrE

La Conférence sur les rétrovirus et les infections opportunistes (CROI), qui se tient en ce moment à Seattle, discute de l’utilisation du Truvada en prophylaxie préexposition (PPrE) pour prévenir la transmission du VIH et s'intéresse plus particulièrement aux essais PROUD et Ipergay. L’essai PROUD, mené au Royaume-Uni, a offert le Truvada quotidiennement à un premier bras de participants dès le début du projet. Le second bras a, quant à lui, dû attendre une année avant de recevoir la molécule. L’automne dernier, PROUD a finalement interrompu son essai et a immédiatement offert la molécule à tous les participants. Il rapporte toutefois un taux de réduction de risque de transmission « d’au moins 86% ». (Article en anglais) Concernant l’essai Ipergay, mené en France et à Montréal, il avait un bras Truvada « à la demande » (c’est-à-dire par intermittence et en lien avec l’activité sexuelle) et un bras placébo, qui a été contesté par des militants. À l'automne dernier, Ipergay a levé l'insu pour offrir la molécule à tous les participants, peu après la décision de PROUD d'interrompre son essai. Pour Ipergay, une réduction du risque de transmission du VIH de 86% a été rapportée lors de la présentation des résultats à CROI. Dans une lettre envoyée le 27 novembre 2014, la COCQ-SIDA a demandé au Dr. Horacio Arruda, Directeur de Santé publique du Québec, de convoquer une deuxième réunion québécoise au sujet de l’utilisation de la PPrE au Québec en anticipation de ces résultats.


24 février 2015 – Assistez au lancement du projet MOBILISE!

Nous vous en parlions en début d'année, MOBILISE! est un nouveau projet de recherche développé par et pour les hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes en région de Montréal. Les objectifs du projet sont de fournir de l’information sur la prévention du VIH, de présenter différentes combinaisons de stratégies efficaces pour réduire la transmission du VIH et d'échanger pour améliorer l’accès à ces stratégies. Les partenaires du projet MOBILISE! invitent la communauté à un cocktail de lancement qui aura lieu le mardi 3 mars à 18 h au Cabaret Mado. Venez nombreux!


23 février 2015 – Guérir de l’homosexualité ? Une fraude!

On s’en souviendra, les différentes pseudo-thérapies proposées par des mouvements religieux fondamentalistes américains avaient soulevé l’ire de ceux et celles qui réfléchissent minimalement dans la profession médicale et psychologique : l’homosexualité n’est pas une maladie, point à la ligne. Amenant un nouvel éclairage sur ces approches douteuses – et tellement dangereuses pour les jeunes LGBTQ – un juge de la Cour suprême du New Jersey, Peter F. Bariso Jr., a estimé que les « thérapies » destinées à rendre hétérosexuelle une personne homosexuelle s'apparentait de plus à une « fraude » au consommateur. On peut conclure que ces approches psychologiquement coercitives sont donc à la fois une fraude scientifique et une fraude commerciale. Il ne nous reste plus qu’à attendre qu’un département universitaire de philosophie quelque part annonce également qu’il s’agit d’une fraude contre l’intelligence humaine en général!


23 février 2015 – Les essais du eCD4-Ig : Willy Rozenbaum, codécouvreur du VIH, salue la nouvelle avancée d’un traitement prophylactique

Nous en discutions la semaine dernière : la recherche conduite sur des macaques rhésus qui démontre que la molécule eCD4-Ig, injectée en une seule fois, est capable de protéger les singes de l'équivalent du sida chez eux sur une durée d'au moins huit mois. Pour l’expert français, il s’agit – enfin! – d’une piste de travail très prometteuse dans la lutte contre l’épidémie.

Nous en saurons plus dans le cadre de la conférence « CROI 2015 » sur les rétrovirus et infections opportunistes, laquelle commence aujourd’hui à Seattle. Un peu de lumière dans un tunnel qui demeure encore beaucoup trop sombre? Espérons-le!


23 février 2015 – Une souche virulente du VIH à Cuba : on continue à garder son calme

Comme nous le signalions la semaine dernière, les informations concernant l’identification d’une souche plus agressive du VIH à Cuba doivent être temporisées à la lumière des données actuellement disponibles. Selon la Professeure Christine Rouzioux (service virologie de l'Hôpital Necker, Paris), il faut effectivement garder en tête que « si des patients sont bels et biens porteurs de cette souche, l'échantillon est trop restreint et les imprécisions nombreuses pour en tirer des conclusions définitive ». Rappelons les chiffres : dans le cadre d’une étude, sur 95 personnes atteintes du VIH, 52 d’entre elles ont été diagnostiqués à un stade très avancé; il est donc hasardeux de juger de la virulence du virus en question dans un tel contexte. Avant de paniquer, il est présentement préférable d’attendre d’avoir accès à de nouvelles données, surtout si l’on considère que les premières observations servant à l’étude en question datent déjà de 9 ans.


23 février 2015 - Le député conservateur Parm Gill n’aime pas l’éducation sexuelle

« En tant que père de trois enfants, je partage les préoccupations de mes commettants, à savoir que ces politiques sont dangereuses, qu’elles exposent nos enfants à des pratiques sexuelles explicites et qu’elles enseignent des concepts et des pratiques que les parents trouvent choquantes et moralement discutables. » De quoi donc parle le député conservateur ontarien lors de sa dernière sortie au parlement canadien? Du curriculum d’éducation sexuelle que le gouvernement ontarien veut mettre en place dans les écoles publiques cette année. Il semble que le fait d’aborder la masturbation ou l’homosexualité fasse – entre autres – partie de ce qui est moralement discutable.

Nous conseillons au député un peu de lecture, soit « Comment l'éducation sexuelle peut rendre plus intelligent - Orientations sexuelles et homophobie » paru récemment chez Liber. Il pourra y apprendre que les bases de son homophobie reposent sur des conceptions archaïques et anachroniques de la réalité et, surtout, que « les homosexuels ne souffrent jamais tant de leur homosexualité que de leur entourage qui ne les souffre pas ».


20 février 2015 – Bombastic, le magazine qui donne la parole aux communautés lesbiennes, gaies, bisexuelles et transsexuelles d'Ouganda

BombasticLancé en décembre dernier alors que les députés relançaient le débat sur la loi anti-gai, le magazine Bombastic est un média d'expression libre pour les communautés LGBTQ d'Ouganda.
Dans un pays où l'homosexualité est illégale, la distribution des 15 000 exemplaires se fait par l'intermédiaire d'un réseau informel de distribution. Malgré les menaces qui pèsent sur sa fondatrice Kasha Jacqueline Nabagesera, elle a choisi de ne pas se laisser intimider et de continuer le combat, quitte à livrer un exemplaire du magazine elle-même au député à l'origine de la loi anti-gai. Un vrai acte de courage!


20 février 2015 – En provenance de Québec, de bonnes nouvelles au sujet des services d'injection supervisée (SIS)

Il y a des nouvelles qui ne se résument pas! Alors voici l’intégrale de la résolution du Centre de santé et de services sociaux de la Vieille-Capitale : « SUR PROPOSITION DÛMENT FORMULÉE ET APPUYÉE, IL EST RÉSOLU de mandater le CSSS de la Vieille-Capitale pour poursuivre les travaux afin de définir les paramètres d’une offre de SIS à Québec (nature des services, partage des rôles, lieu, enjeux légaux, financement, évaluation, etc.) en précisant notamment les conditions favorables à mettre en place à l’égard de l’acceptabilité sociale des SIS à Québec, et ce, dans le respect des conditions présentées dans le rapport et dans le respect des balises définies par le ministère de la Santé et des Services sociaux. » Toutes nos félicitations aux organismes communautaires de Québec (MIELS-Québec, Point de repères, P.I.P.Q.) pour leur travail acharné de représentation et de défense des droits dans ce dossier. On peut consulter le document complet de la proposition ainsi que le communiqué de presse en ligne.


20 février 2015 – Transmission du VIH et médias sociaux : panique chez les bien-pensants

Le journal de Montréal en faisait récemment sa une : « Craigslist a contribué à une hausse des cas de VIH, selon une étude » et de nombreux médias en ont fait tout autant, suggérant que « l’on a identifié l’ennemi » concernant l’épidémie. Premier problème : on se base sur une seule étude. Et à la lecture de celle-ci (en anglais), il est difficile de ne pas identifier plusieurs biais et présupposés qui peuvent laisser songeur. Deuxième problème : il s’agit d’un lieu commun! Ce n’est ni la première ni la dernière fois que le Web sert de bouc émissaire « aux vilaines pratiques sexuelles ». Troisième problème : trop facile de pointer du doigt lorsque les projets et programmes de prévention peinent à trouver du financement stable et récurrent. Laissons Craiglist et ses nombreux avatars ronronner en paix sur les terminaux et téléphones intelligents; les enjeux de la prévention ne se résument pas à leur utilisation (en anglais).