Babillard

  • Offre d'emploi à REZO
     
  • Offre d'emploi au Community-Based Research Centre for Gay Men's Health
     
  • Offre d'emploi au Groupe de travail canadien sur le VIH et la réinsertion sociale
     
  • Offre d'emploi à Dopamine
     
  • Offre d'emploi (en français et en angais) au Centre collaboratif de recherche sur le VIH et le sida chez les Autochtones/ Réseau canadien autochtone du sida

Formation accommodement au travail

 

Notre service d'information juridique

VIH Info droits

Retrouvez-nous sur

Membre fondateur de la

Participez à notre Blogue

Je suis séropositif

Si j'étais séropositif

Nos Ressources

S'informer sur le VIH/sida

Stop sérophobie.org

Prêt pourl'action

 

Autres Ressources

Seronet, l'espace solidaire entre séropositifs

 

 

 

 

 

Actualité

23 janvier 2015: Témoigner en public de sa séropositivité, ça donne quoi?

Le témoignage public est une stratégie d’intervention beaucoup utilisée afin de lutter contre la discrimination et faire connaître la réalité des personnes vivant avec le VIH. Néanmoins, il est parfois difficile de bien saisir toutes les retombées du témoignage. Est-ce que le message a été compris? Est-ce qu’il sera relayé dans la société? Est-ce que le témoignage aura des retombées positives à court, moyen ou long terme pour la personne témoin, le public immédiat du témoignage, la société dans son ensemble? Toutes ces questions, et bien d’autres, sont débattues en ce moment par des partenaires de tout horizon dans le cadre d’un projet de recherche.

Dirigé par Ken Monteith (COCQ-SIDA) et Maria Nengeh Mensah (UQAM), le projet intitulé «Partenariat visant l’évaluation de l’impact des témoignages des personnes vivant avec le VIH/sida» est financé par les Instituts de Recherche en Santé du Canada. Il rassemble des personnes ayant déjà livré un témoignage public sur leur expérience, des chercheurs de l’UQAM, de Concordia et de l’OHTN ainsi que plusieurs partenaires communautaires : GRIS-Montréal, BLITS, GAP-VIES, MIELS-Québec, MAINS Bas-St-Laurent et AQPSUD.

Le comité de travail élaborera des outils d’évaluation pour mieux saisir l’impact des pratiques de témoignage public. Restez à l’affût des prochaines mises à jour sur le projet! Vous pouvez également consulter le site du projet associé Cultures du témoignage et vous abonner au bulletin.


23 janvier 2015 - Un nouveau site web pour Émiss-ère.

Découvrez le nouveau site web d'Émiss-ère, l'un de nos 38 organismes-membres. Situé à Longueuil, Émiss-ère a pour objectifs de «promouvoir la santé et le bien-être sexuels de différentes populations; de contribuer au mieux-être des personnes vivant avec le VIH/sida et de favoriser la création de milieux sains et acceptants pour les personnes d’orientation homosexuelle ou bisexuelle ». L'organisme anime également des programmes d'éducation à la santé sexuelle pour les jeunes, les travailleuses du sexe et les utilisateurs de drogues injectables.


12 janvier 2015 - Le projet de mobilisation communautaire pour la prévention du VIH vous présente Mobilise!

Début novembre 2014, l'équipe du projet a fait appel à la communauté pour les aider à trouver le nom et le logo d’un grand projet de mobilisation communautaire en prévention du VIH entre les hommes qui ont des relations sexuelles avec d’autres hommes (HRSH). Ce projet vise à construire de manière participative deux stratégies de prévention du VIH qui combinent des interventions biomédicales, comportementales et sociales. Pour ce faire, le projet mobilisera les HRSH, les acteurs de la prévention à Montréal et les leaders des organismes communautaires, du secteur de la santé et de la recherche. Le projet porte maintenant le nom suivant: MOBILISE! et son logo sera dévoilé dans quelques semaines. Découvrez les noms des gagnants ici!


8 décembre 2014  -  Publication du portait mondial du VIH par l'ONU-sida.

L'ONU-sida propose ses deux principaux documents annuels qui font le point statistique sur l'épidémie du VIH/sida au niveau international et qui présentent le portait détaillé de celle-ci. 

Soulignons l'une de ses plus importantes conclusions / orientations pour les années à venir: «Le recours aux initiatives de protection sociale afin de promouvoir la prévention du VIH constitue un exemple d’intégration efficace de la riposte au VIH aux initiatives de développement non sanitaires. Il en va de même pour l’insécurité alimentaire, qui nuit à l’efficacité de la prévention et du traitement du VIH: les services liés aux VIH doivent donc être intégrés aux programmes visant à améliorer la sécurité alimentaire (nutrition, alimentation, etc.)». Bref, pas de victoire sur le VIH/sida sans justice sociale.


8 décembre 2014  -  Publication des statistiques ITSS 2013 de l'Institut national de santé publique du Québec.

L'INSPQ rend disponible au grand public son portrait des infections transmissibles sexuellement et par le sang (ITSS) au Québec pour l'année 2013, comprenant également des projections pour l'année en cours (2014).

L'institut s'engage également dans un ensemble de priorités à suivre pour les prochaines années, à la lumière des tendances identifiées par les statistiques: prévenir plus et mieux, dépister plus et mieux, traiter plus et mieux, assurer une intervention préventive auprès des personnes infectées et auprès de leurs partenaires sexuels et se donner les moyens pour mieux connaître l'épidémiologie des ITSS.


8 décembre 2014  -  Mise à jour de l'application mobile «Sexposer».

L'application mobile «Sexposer», réalisée par les collègues du Portail VIH, a été mise à jour. Revue et augmentée, elle propose son application sur les portables de Apple et sur tous ceux roulant avec Android, en français comme en anglais. Cette nouvelle mouture a été réalisée avec la collaboration de Aids Community Care Montreal (ACCM).


5 décembre 2014 - Refuser un projet de loi qui mettra en danger la vie de nos concitoyennes et concitoyens.

Le Projet de loi C-36 (la soi-disant «Loi sur la protection des collectivités et des personnes victimes d'exploitation») a reçu la sanction royale le 6 novembre. La loi, qui entrera en vigueur en décembre, aura sans aucun doute d'affreuses conséquences pour les travailleuses et travailleurs du sexe. Nous sommes d'avis que cette loi ne résistera pas à une contestation constitutionnelle.

Nous préoccupant de la santé et de la sécurité de nos ami-es, collègues et membres de la collectivité, nous avons décidé de nous joindre à un mouvement de protestation en invitant le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, à demander à la Cour d'appel du Québec de se pencher sur la loi pour en vérifier la constitutionnalité. Une telle action fait partie des prérogatives du premier ministre. Vous trouverez la missive de la COCQ-SIDA ici et celle du Réseau juridique Canadien VIH/sida ici.


5 décembre 2014 - La haine absolue comme discours religieux : «Exécuter les gais, c’est en finir avec le VIH ».

Il n’est pas rare d’apprendre qu’une frange de l’extrême droite religieuse évangéliste américaine tient un nouveau discours faisant la promotion de l’intolérance, et ce par rapport à de très nombreux sujets, bien que ceux du VIH ou encore de l’homosexualité fassent partie de leurs lieux communs favoris.

Cette fois-ci, c’est un meurtre de masse qui habite l’esprit d’un pasteur baptiste de l’Arizona, Steven Anderson. Selon lui, en exécutant l’ensemble de la population homosexuelle, on fait disparaître par la même occasion le VIH de la planète. Tout ce qui existe de minimalement progressiste dans les mouvements religieux et sociaux aux États-Unis ont exigé que le pasteur en question soit poursuivi pour avoir tenu un discours haineux et incitant à la violence.

Aux dernières nouvelles, il sévissait toujours. Édifiante compassion.


5 décembre 2014 - Dépistage du VIH : la France, un exemple à suivre?

Depuis un certain temps, la France prend les bouchées doubles – et même triples – afin d’améliorer radicalement son offre de dépistage. Déjà, les organismes communautaires peuvent offrir des cliniques s’adressant à différentes populations, sans avoir à compter sur la présence de médecins ou de personnel infirmier.

En effet, après une rigoureuse formation, les intervenant-e-s communautaires peuvent administrer le test et annoncer le résultat, chose impensable chez nous car les ordres de médecins et ceux des infirmières en rejettent pour le moment toute éventualité.

L’année prochaine, les français-e-s pourront également se procurer des trousses d’autotests en pharmacie, sans ordonnance. Ici, nous serions déjà très heureux avec leur première possibilité d’intervention en milieu communautaire…


5 décembre 2014 - Découverte d’une souche résistante du VIH à Sudbury.

Nous soulignions dans une récente nouvelle que des scientifiques Britanniques avaient démontré que le VIH semble devenir de plus en plus faible dans certains contextes. Certes, une excellente nouvelle, mais qui ne signifie pas que le virus disparaîtra par lui-même dans les prochaines années. Pour preuve, la récente découverte d’un virus résistant à plusieurs traitements antirétroviraux en Ontario. Nous gagnerons éventuellement cette guerre contre le VIH/sida, mais les batailles ne sont pas encore terminées.


5 décembre 2014  -  Activités du premier décembre dans les Laurentides.

L'organisme de lutte contre le VIH/sida de St-Jérôme, le Centre Sida Amitié, avait à son horaire plusieurs activités d’information et de sensibilisation dans le cadre du premier décembre 2014. On trouvera dans le journal Le Nord un article très pertinent présentant le témoignage d’un collègue, Richard Cadieux. Le ton de l’article? «Je milite pour que les séropositifs puissent se dire tels qu'ils sont.». À lire. Absolument.


4 décembre 2014  -  Le virus de l'immunodéficience humaine s'affaiblirait.

Une nouvelle étonnante mais grandement encourageante: avec le temps, le VIH perdrait de sa force, de sa «capacité d'infection». En effet, une équipe de recherche d'Oxford (Royaume-Uni) a pu constater que ce qui rendait le VIH si difficile à combattre, ses mutations multiples et relativement rapides, pourrait également être son talon d’Achille. Avec le temps, le virus s’affaiblirait, aurait besoin de plus de temps pour s’installer adéquatement chez son hôte (à «l’infecter», donc) et pourrait donc théoriquement devenir plus facile à combattre. Une piste de recherche hautement intéressante. (En anglais, l’étude en question.)


4 décembre 2014  -  Sites d'injection supervisée; la Ville de Montréal s'implique, le Gouvernement Québécois tergiverse.

Hier, le maire Denis Coderre prenait publiquement position en faveur de l'implantation de sites d'injection supervisée à Montréal, conformément aux recommandations de la Santé Publique, du mouvement communautaire et de nombreuses personnes ayant une indiscutable expertise dans le domaine. Il est important de signaler que le nouveau maire de Montréal a très rapidement annoncé ses couleurs sur la question dès son arrivée à l'Hôtel de Ville et que cette dernière déclaration s'inscrit de manière cohérente dans la suite des ses premières prises de positions. Le Devoir et Radio-Canada font également rapport de ce positionnement.

Du côté de Québec, les choses sont définitivement moins claires. Dans un premier temps, la Ministre déléguée du MSSS insiste depuis sa nomination sur le fait «qu'il n'y a pas d'argent pour ce projet». De plus, cette dernière ne semble pas tenir compte du consensus métropolitain qui a été lentement construit sur la question en ayant recours à une position «pas dans ma cour» qui laisse songeur: «Je suis certaine que, dans le quartier où je demeure, si on voulait en installer un, je ne pense pas que ça passerait».


 4 décembre 2014  -  La loi sur la prostitution est inaugurée le jour d'anniversaire de Polytechnique

La Presse publie aujourd'hui l'information voulant que le gouvernement Harper inaugure la mise en place de la «nouvelle loi encadrant le travail du sexe» la journée même des 25 ans de la tuerie de Polytechnique. Les militantes, ainsi que les experts et expertes du domaine légal ont à maintes reprises soulignés que cette nouvelle législation ne répondait absolument pas aux critiques formulées par la Cour Suprême du Canada, mais il semble que cette critique n'ait guère ému les ténors conservateurs d'Ottawa.

De plus, en décidant d'officialiser la Loi le 6 décembre - et en tentant de récupérer cette importante journée pour la lutte contre la violence faite au femmes - montre la totale incompréhension de ce gouvernement face aux nombreuses réalités sociales actuelles.

L'art d'ajouter l'insulte à l'injure, bref.


 4 décembre 2014  -  Dans le cadre des activités du premier décembre, les communautés culturelles québécoises se mobilisent contre les préjugés.

Un  extrait radio extrêmement intéressant à écouter avec attention sur le site de CIBL: «Sida et communautés culturelles: une lutte contre les préjugés».

On y retrouvera avec plaisir des prises de position claires et directes sur la question!

 


1er décembre 2014 - Vigile au Parc de l'Espoir, à 17h00.

Pour la journée internationale de lutte contre le VIH et le sida, la population et nos différentes communautés sont conviées à une vigile au Parc de l'Espoir, en fin d'après midi, à 17h00. Ce rassemblement annuel est tenu à la mémoire de toutes les personnes qui sont décédées suite au VIH/sida depuis le début de notre combat commun. Soyons-y nombreuses et nombreux! 


1er décembre 2014  -  Activités du mouvement communautaire.

En cette journée internationale de lutte contre le VIH et le sida, plusieurs activités ont lieu aux quatre coins de la province. Consultez notre répertoire et contactez l'organisme de votre région, de votre ville ou de votre quartier afin de prendre connaissance des activités programmées.

Les médias québécois relatent d'ailleurs plusieurs de celles-ci: ACCM & Le Portail (ici aussi), BLITS (également, ici et ici), BRISS - Côte Nord, MAINS Bas St-Laurent, MIELS Québec (également ici), Sidaction Mauricie (ici aussi). En ce qui concerne la COCQ-SIDA, on trouvera ici un reportage sur la campagne, des précisions sur la discrimination et le détail de l'activité de sensibilisation


1er décembre 2014 - Prévention du VIH et du SIDA auprès des communautés haïtienne et africaine de Montréal.

GAP-VIES vous invite aux activités de la journée mondiale de lutte contre le VIH/SIDA le lundi 1er décembre 2014 ! Dans  le cadre des manifestations soulignant la  journée mondiale de lutte contre le VIH/SIDA, Le Centre Hospitalier de santé Mc Gill et GAP-VIES organisent conjointement, avec le soutien de certaines compagnies pharmaceutiques, dans les nouveaux locaux de GAP-VIES, une conférence pour faire le point sur la lutte contre le VIH/SIDA.

Venez en grand nombre participer à cette soirée de sensibilisation et de mobilisation communautaire !


1er décembre 2014 - La Maison d’Hérelle organise une conférence 5 à 7 à l'occasion de la Journée Mondiale de lutte contre le VIH/sida

À l’occasion de la Journée Mondiale de lutte contre le VIH/sida, la Maison d’Hérelle organise une conférence 5 à 7 sur les acquis obtenus depuis le début de l'épidémie du VIH et sur les nombreux défis qui restent encore à relever.

Date : Lundi 1er décembre 2014, de 17h à 19h
Lieu : Maison d’Hérelle, 3742, rue Saint-Hubert, Montréal QC  H2L 4A2
Invitée : Dre Marie-Eve Goyer, médecin spécialiste du VIH

Contribution volontaire de 10 $ suggérée. Un repas sera servi aux participants, merci de vous inscrire avant le vendredi 28 novembre en écrivant à info@maisondherelle.org.


1er décembre 2014  -  SeroSyndicat / Blood Union Montreal contre l'austérité.

SeroSyndicat / Blood Union Montreal, le regroupement montréalais de personnes séropositives et séroconcernées actives dans la lutte contre la sérophobie et les criminalisations, dénonce l'austérité néo-libérale et ses effets sur la population en général et sur nos communautés en particulier.

Pour la journée internationale de lutte contre le VIH et le sida, ces militant-e-s proposent plusieurs activités de sensibilisation et de mise en commmun.