Communiqué de presse 2015-2016

Un regroupement d'organismes dénonce les questionnaires préembauche discriminatoires

Montréal, 3 février 2016 - Vingt-neuf organismes en santé, dont la COCQ-SIDA et la Société canadienne de la sclérose en plaques - Division du Québec, interpellent à nouveau la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse sur le caractère discriminatoire de plusieurs questionnaires préembauche utilisés dans le réseau de la santé. 


Vaccination contre le VPH : La COCQ-SIDA salue la décision d'étendre le programme aux garçons

Montréal, le 7 décembre 2015 – Le ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec (MSSS) a récemment annoncé sa décision d’étendre le programme de vaccination gratuite contre les virus de papillome humain (VPH) aux hommes âgés de 26 ans au moins ayant des relations sexuelles avec d’autres hommes à partir de janvier 2016 et aux garçons en 4e année d’école primaire à partir de septembre 2016. Plusieurs types de virus de papillome humain sont associés aux cancers qui peuvent toucher les hommes autant que les femmes.


Lancement de la campagne J'pense positif de la COCQ-SIDA - Journée mondiale de lutte contre le sida

Montréal, jeudi 26 novembre 2015 – À l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre le Sida 2015, la Coalition des organismes communautaires québécois de lutte contre le sida (COCQ-SIDA) dévoile aujourd’hui sa nouvelle campagne annuelle de sensibilisation sous le thème « j’pense positif ».


« Dans mon sac » : Une première campagne pour une sexualité en santé à l’intention des femmes du Québec

Montréal, le 6 juillet 2015 – Une sexualité épanouie, une sexualité en santé, une sexualité à l’abri des infections transmissibles sexuellement et par le sang (ITSS), c’est ce que promeut la nouvelle campagne « Dans mon sac » de la  COCQ-SIDA.


Burundi, une situation insoutenable qui menace la vie de milliers de personnes vivant avec le VIH.  Le Canada doit réagir.

Montréal, le 27 mai 2015 - La COCQ-SIDA, membre fondateur de Coalition PLUS, exprime sa solidarité avec la population burundaise et son inquiétude et soutien aux partenaires de l'ANSS, qui risquent chaque jour leur vie pour maintenir le service d'accès aux traitements pour les personnes vivant avec le VIH. Persuadés qu'une solution diplomatique est encore possible pour mettre fin au chaos qui s'installe à Bujumbura, nous appelons Stephen Harper à réagir.