Le Canada doit affirmer et bonifier son engagement au Fonds mondial de lutte contre le sida

 Version PDF

Montréal, le 15 octobre 2013 – Alors que la Grande-Bretagne vient d’annoncer qu’elle doublera sa dotation au Fonds mondial pour la lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme pour les 3 années à venir, le Canada n’a toujours pas confirmé son engagement. La Coalition des organismes communautaires québécois de lutte contre le sida appelle le premier ministre, monsieur Harper, à réaffirmer le statut du Canada comme l’un des principaux donateurs et défenseurs de la lutte contre le sida en augmentant sa contribution au Fonds mondial à 750 millions $ sur trois ans.

Des résultats exceptionnels en peu de temps
Le Fonds mondial est l’un des principaux appuis financiers de la prévention et du traitement du VIH/Sida, de la tuberculose et du paludisme à grande échelle. Depuis sa création en 2002, ses programmes ont permis de sauver près de 8,7 millions de vies1 . Les résultats récents publiés2 par le Fonds mondial font apparaître de nouvelles avancées majeures en ce qui concerne le traitement des personnes vivant avec le VIH. En effet, au cours du premier semestre 2013, 1,1 million de personnes supplémentaires vivant avec le VIH ont pu bénéficier d’un traitement antirétroviral; et le nombre de femmes traitées pour prévenir la transmission du VIH de la mère à l’enfant a augmenté de 21%.

Un moment crucial dans la lutte contre le sida
Pour la première fois, nous sommes à un tournant décisif pour vaincre le sida, la tuberculose et le paludisme. Une augmentation de la contribution du Canada est plus que jamais essentielle, de risque d’inverser les progrès décisifs déjà acquis et d’entrainer une longue lutte plus onéreuse. Le Fonds mondial a d’ailleurs publié un Rapport sur le coût de l’inaction3 qui décrit les conséquences engendrées par une baisse du soutien des pays pour ces trois maladies.

Le Canada doit faire preuve de leadership
Le Fonds mondial a besoin de 15 milliards de dollars américains pour prolonger les projets en cours jusqu’en 2016. Plusieurs pays dont les États-Unis, le Royaume-Uni, la France, l’Allemagne ont déjà confirmé leur soutien. Le Canada n’a toujours pas annoncé les sommes qu’il compte engager. Le Canada a toujours été un leader en ce qui a trait au Fonds mondial puisqu’il est l’un des membres fondateurs du Fonds. Lors de la dernière période de contribution en 2010, monsieur Harper avait promis 540 millions $. Le temps de démontrer que le Canada est l’un principal défenseur du sida n’a jamais été aussi important.

La Coalition des organismes communautaires québécois de lutte contre le sida demande donc au premier ministre de continuer à faire preuve du même leadership dans la lutte mondiale au VIH et d’augmenter à 750 millions $ la part du Canada pour les trois prochaines années au Fonds mondial.


1) http://www.acdi-cida.gc.ca/acdi-cida/acdi-cida.nsf/fra/NAD-321111133-KTS
2) http://www.theglobalfund.org/fr/mediacenter/newsreleases/2013-09-20_Global_Fund_Results_Show_Dramatic_Gains/
3) http://www.hereiamcampaign.org/wp-content/uploads/2013/08/COST-OF-INACTION-Sep-12th-2013.pdf