Communiqués de presse

Pour toute question ou demande d'entrevue, veuillez contacter :

René Légaré
Coordonnateur des communications
514 844-2477, poste 30
rene.legare@cocqsida.com


District 31 véhicule de fausses informations sur le VIH. Des rectifications sont demandées

Montréal, le 11 décembre 2018 – La Coalition des organismes communautaires québécois de lutte contre le VIH/sida (COCQ-SIDA) déplore le traitement alloué à la question du VIH/sida dans la télésérie District 31 diffusée sur les ondes de Radio-Canada, du lundi au jeudi soirs, et demande à Aetios Productions inc. ainsi qu’à CBC/Radio-Canada d’émettre un avis rectifiant les faits qui sera publié d’ici lundi 17 décembre prochain.


La COCQ-SIDA salue l’annonce, émise par la procureure générale du Canada, d’une directive sur les poursuites en non-divulgation de la séropositivité.

Montréal, le 1er décembre 2018 – La COCQ-SIDA salue l’annonce faite ce matin par la procureure générale du Canada, l’honorable Jody Wilson-Raybould, de la publication d’une directive sur les poursuites relatives aux cas de non-divulgation du VIH. 


Colombie-Britannique : La justice au diapason de la science. Enfin !

Montréal, le 3 mai 2018 – La Coalition des organismes communautaires québécois de lutte contre le sida (COCQ-SIDA) se réjouit de la décision du service des poursuites de la Colombie-Britannique d’abandonner les accusations criminelles à l’endroit d'un résident de la province vivant avec le VIH. Cette décision prise le 26 avril dernier est cohérente avec le consensus scientifique international voulant qu’une personne séropositive qui maintient une charge virale indétectable ne peut pas transmettre le VIH, consensus qui demeure jusqu’à présent largement ignoré dans les systèmes de justice pénale canadien et québécois.


La nouvelle politique canadienne d'interdiction de territoire pour motifs sanitaires à la fois applaudie et décriée

Montréal, le 23 avril 2018 – La Coalition des organismes communautaires québécois de lutte contre le sida (COCQ-SIDA) salue la récente annonce du ministre fédéral de l’Immigration, Ahmed Hussen, de revoir la politique canadienne d’interdiction de territoire pour motifs sanitaires, mais déplore la portée limitée des changements annoncés.